Histoire du Maroc depuis l'indépendance

Pierre VERMEREN

Le 2 mars 1956, le Maroc recouvre son indépendance, après quarante-quatre années de protectorat. De 1956 à 1961, Mohammed V restaure la puissance de son trône, rendant possible le règne de son fi ls Hassan II (1961-1999), qui consolide l’intégrité territoriale du pays. En 1965, Ben Barka paye de sa vie son opposition au régime, mais l’instabilité persiste et culmine lors des coups d’État de 1971 et 1972. Hassan II reconstruit alors un pouvoir ébranlé par le consensus autour de la récupération du Sahara, mais au prix des « années de plomb ». Après 1991, le Maroc s’engage dans un processus d’ouverture à petits pas qui conduit à l’alternance de 1998.
L’avènement de Mohammed VI en 1999 précipite une transition aux exigences contradictoires : dissocier monarchie et « années de plomb », incorporer les islamistes au champ politique, améliorer la gouvernance tout en contenant la menace terroriste... Mais tout se précipite au rythme des événements de l’histoire : les attentats de 2003, qui relancent l’hypothèque autoritaire, puis les printemps arabes de 2011, qui placent la monarchie au pied du mur : réformer à chaud pour sauver l’essentiel.

Version papier : 10 €
Version numérique : 9,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°346
Parution : juillet 2016
ISBN : 9782707190659
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm
ISBN numérique : 9782707192004

Pierre VERMEREN

Pierre VERMEREN
Pierre Vermeren, normalien agrégé d’histoire, maître de conférences en histoire à l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne a vécu huit ans dans le Nord de l'Afrique. Il est l'auteur, de Le Maroc de Mohammed VI. La transition inachevée (La Découverte, 2009), Le Choc des décolonisations. De la guerre d'Algérie aux printemps arabes (Odile Jacob, 2015) et La France en terre d'islam. Empire colonial et religions, XIXe-XXe siècles (Belin, 2016).

Extraits presse

« Fin connaisseur du Maghreb, Pierre Vermeren retrace, dans un livre clair, l'histoire du royaume chérifien depuis 1956, date à laquelle Mohammed V retrouve son pouvoir. »
SUD-OUEST

 

Table des matières

Introduction
A / De l’empire chérifien au royaume marocain (1912-1961)
I. L’avènement d’un nouveau Maroc sous le protectorat

L’invention du nationalisme marocain
Du sultanat à la monarchie
Économie coloniale et modernisation sociale
Une solide bourgeoisie urbaine
Exil du sultan et naissance de l’ALM
Le mauvais combat des caïds
La négociation de l’indépendance
II. Mohamed V et l’Istiqlâl (1956-1961)
L’état des forces à l’indépendance
L’Istiqlâl se comporte en parti unique...
… Mais son action reste sous contrôle
La réduction des oppositions armées
Le gouvernement Abdallah Ibrahim
Une tentative de planification économique
La défaite de l’Istiquâl précède la mort de Mohamed V
B / La Monarchie de Hassan II à l’épreuve (1961-1975)
III. Constitution et montée des périls (1961-1975)

Hassan II fait voter la Constitution
« Le fellah marocain, défenseur du Trône »
Vers l’ère des complots
La guerre des sables (1963)
L’armée, colonne vertébrale du régime
Ben Barka à la manœuvre
La dégradation économique...
…Conduit à l’émeute (Casablanca, mars 1965)
IV. État d’exception et effervescence politique (1965-1972)
La disparition de Mehdi Ben Barka devient une affaire d’État
L’UNFP tétanisée se retrouve isolée
Les grandes heures de l’UNEM
La structuration de l'extrême gauche marocaine
Euphorie économique et insouciance à Rabat
Le premier coup d’État (1971) ébranle le régime
Une conjonction des oppositions ?
Le second coup d’État décapite l’armée
V. La fin programmée du régime ? (1972-1975)
L’heure d’Ahmed Dlimi
Dissolution de l’UNEM et mise au pas de l’Université
La tentative d’insurrection du Moyen-Atlas
La marocanisation de 1973 conforte la base sociale du régime
Les phosphates au secours du régime
À la recherche de l’Union sacrée
L’opposition se rapproche du Palais
Vers une libéralisation du régime ?
C / Le Maroc de Hassan II du consensus à l’alternance (1975-1999)
VI. De Dlimi à Basri, le Maroc des « années de plomb » (1975-1990)

La Marche Verte
Guerre avec l’Algérie puis avec le Polisario
L’armée au Sahara
L’invention du consensus
L’alternance limitée de 1977 accélère l’arabisation
La catastrophe économique débouche sur les émeutes de 1981...
… Et la politique d’ajustement structurel (1983-1993)
La disparition de Dlimi laisse libre champ à l’Intérieur
Gagner la bataille du Sahara
VII. La longue marche vers l’alternance (1991-1999)
Fin de la guerre froide et effet « Gilles Perrault »
La guerre du Golfe rend visible l’islamisme marocain
Une timide libéralisation du régime
L’affaire de la Grande Mosquée
Les technocrates au pouvoir après l’échec d’une première alternance
La réforme constitutionnelle de 1996 et l’accord avec l’opposition
Les élections de 1997 et l’alternance octroyée
Un gouvernement impossible ?
D / Sous Mohammed VI, dix ans de règne pour stabiliser le pays et le trône (1999-2016)
VIII. Succession et / ou transition (1999-2010)

Sortir le Maroc des « années de plomb »
Mettre un terme à la dérive wahhabitte de l'islam marocain
Arracher le Maroc à la misère sociale grâce au capitalisme royal
Ouvrir le Maroc aux vents de la mondialisation touristique et culturelle
IX. Surmonter la tempête des « printemps arabes »
Le makhzen et le roi à la manoeurvre pour sauver le régime
S'accomoder des islamistes pour gouverner sans peur
Tenir la barque en période de tempêtes internationales
Chronologie du Maroc contemporain (1912-2010)
Repères bibliographiques.