La comptabilité nationale

Jacques BOURNAY, Jean-Paul PIRIOU

Les débats économiques et politiques se réduisent trop souvent à des batailles de chiffres. Ce « fétichisme » du quantitatif s’accompagne en général d’une méconnaissance des définitions des grandeurs en cause et de l’imprécision de leurs évolutions. Ce livre devrait permettre à chacun de ne plus être le spectateur impuissant de ces polémiques pseudo-scientifiques. En effet, cet ouvrage, destiné à un large public, explique précisément comment sont construits et évalués les comptes de la nation, à quoi ils servent et quelles sont leurs limites. Plus que d’une simple vulgarisation, il s’agit d’une véritable initiation à la logique économique et comptable. Avec près de 70 000 exemplaires vendus, ce livre est devenu l’ouvrage d’initiation à la comptabilité nationale le plus diffusé en France.
À l’occasion de cette dix-septième édition, il a été à nouveau actualisé pour présenter les résultats du nouveau système de comptabilité nationale de la base 2010, utilisé par la France et ses partenaires européens (dernières statistiques disponibles en décembre 2014).

Version papier : 14 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Grands Repères Manuels n°MRP
Parution : août 2015
ISBN : 9782707186294
Nb de pages : 208
Dimensions : 135 * 220 mm

Jacques BOURNAY

Jacques Bournay a travaillé à l'Insee dans les différents domaines de la comptabilité nationale. Il est actuellement secrétaire de l'Association de comptabilité nationale.

Jean-Paul PIRIOU

Jean-Paul PIRIOU

Jean-Paul Piriou (1946-2004), économiste, était maître de conférences en économie à l'université Paris-I-Panthéon-Sorbonne. Dans la collection "Repères", dont il fut responsable à partir de 1987, il a notamment publié un Lexique de sciences économiques et sociales (avec Denis Clerc, " Grands rRepères/Dictionnaires", 9eéditions, 2011) salué pour sa pertinence par les spécialistes. Avec Pascal Combemale, il a dirigé le Nouveau manuel, sciences économiques et sociales (3e édition).

Table des matières

Introduction
Bref historique
Présentation générale
Le circuit économique - L’économie nationale - Les opérations économiques
En résumé, qu’est-ce que la comptabilité nationale ?
La publication des comptes de la nation
I / L’approche par les produits
La production
La production marchande - La production pour emploi final propre - La production non marchande L’équilibre ressources-emplois (ERE) d’un produit
La consommation intermédiaire de produit (CIP) - La dépense de consommation finale (DC) - La formation brute de capital fixe (FBCF) - Les acquisitions nettes d’objets de valeur (OV) - Les exportations (EX) et les importations (IM) - La variation des stocks (VS) - L’équilibre ressources-emplois d’un produit
La mesure des opérations sur les produits
Délimitation pratique de la production - Les nomenclatures de produits, de branches
et d’activités - Valorisation : prix de base et prix d’acquisition - Le partage volume/prix
La valeur ajoutée
Le PIB et l’équilibre des ressources et des emplois en biens et services
Le tableau des entrées-sorties, synthèse des opérations sur biens et services, et représentation du système productif
Les utilisations du tableau des entrées-sorties
Le TES, outil de description de l’économie - Le TES, outil de prévision économique - Le TES symétrique et les contenus en importation
II / L’approche par les revenus : présentationgénérale et application au cas des sociétés
non financières

Conventions comptables
Période comptable - Moments d’enregistrement - Montants dus - Partie double/partie quadruple
Les opérations de répartition
D1. Rémunérations des salariés - D2. Impôts sur la production et les importations - D3. Subventions - D4. Revenus de la propriété - D5. Impôts courants sur le revenu et le patrimoine - D6. Cotisations et prestations sociales - D7. Autres transferts courants - D8. Ajustement pour variation des droits des ménages sur les fonds de pension - D9. Transferts en capital
La séquence des comptes courants
Les sociétés non financières
La formation du revenu des SNF -L’accumulation de richesse par les SNF - Les ratios significatifs pour l’analyse des SNF - Les ratios bruts ne sont pas nets…
III / L’approche par les revenus : les autres secteurs institutionnels
Les ménages (y compris les entreprises individuelles) - La formation du revenu disponible des ménages - Consommation effective et revenu ajusté
Les administrations publiques
Prélèvements obligatoires, déficit, dette
Les sociétés financières
Les ISBL 104
Le compte des opérations avec le reste du monde
IV / Compte financier et compte de patrimoine
Les comptes financiers et le TOF
Les opérations financières - Nomenclature des opérations financières - Le TOF - Les agrégats monétaires
Les comptes de patrimoine
Actifs économiques
Valorisation dans les comptes de patrimoine
Comptes de variations de patrimoine
V / La synthèse des résultats : agrégats et TEE
Les principaux agrégats
Le TEE (tableau économique d’ensemble)
Les comparaisons internationales d’agrégats
Les parités de pouvoirs d’achat
VI / La construction des comptes nationaux
Base, changement de base, rétropolation
Les comptes annuels non financiers
Le calendrier et les types de comptes - Les sources - L’organisation des calculs - L’année de base - La révision et la précision des comptes
Les comptes trimestriels non financiers
La construction des comptes trimestriels non financiers
Les comptes financiers
Le système des comptes nationaux
La population et l’emploi
VII / Utilisations et limites de la comptabilité nationale
Utilisations de la comptabilité nationale
Limites de la comptabilité nationale
La rationalité des évaluations monétaires et des prix - Le traitement de l’inflation
Des indicateurs alternatifs ?
Le PIB n’est pas, et ne prétend pas être, un indicateur de bien-être
La commission Stiglitz - Le travail domestique et sa mesure - Revenu, consommation, épargne et patrimoine par catégorie de ménages
La comptabilité nationale comme pratique sociale
Conclusion
Repères bibliographiques
Liste des abréviations et des sigles
Index