La sociologie de Marx

Jean-Pierre DURAND

Marx est né voici deux siècles : ses écrits ont pesé sur les mouvements sociaux jusqu’à ce qu’un tiers de l’humanité vive sous des régimes politico-économiques se réclamant de sa pensée . Pour le meilleur et souvent pour le pire.
Marx a été à la fois un militant et un savant. Est-il possible de dissocier les écrits de l’un et de l’autre ? Que reste-t-il de la pensée de Marx qui puisse servir aujourd’hui à une critique radicale du capitalisme mondialisé et financiarisé ?
Marx est connu pour sa théorie de l’exploitation, mais la sociologie du travail a trouvé de nombreuses sources d’inspiration dans l’intégralité de son œuvre. Dans quelle mesure l’évolution sociale est-elle déterminée par le progrès technique ? Comment articuler cette influence des techniques et les rapports sociaux ? Sans occulter la question de la possibilité d’une connaissance scientifique de la société, donc émancipée de toute idéologie, ce livre montre la modernité de l’analyse marxienne des classes sociales et de l’État. Aucun auteur contemporain ne peut échapper à la confrontation avec cette pensée.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°173
Parution : juin 2018
ISBN : 9782348036149
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm

Jean-Pierre DURAND

Jean-Pierre Durand est professeur de sociologie à l’université d’Évry Paris-Saclay et membre du Centre Pierre-Naville. Il a notamment publiéSociologie contemporaine (Vigot, 2006, 3eédition), La Chaîne invisible, (Le Seuil, 2004), La Fabrique de l'homme nouveau (Le Bord de l'eau, 2017). Ses ouvrages et ses articles sont traduits en une dizaine de langues. Il dirige la Nouvelle Revue du travail qu'il a crée en 2002.

Table des matières


Introduction
Karl Marx et Friedrich Engels
Les influences sur Marx
Marx et la sociologie
I / Théorie de l’exploitation
De la marchandise à la théorie de la plus-value
Valeur d’usage et valeur de la marchandise - La marchandise force de travail - La valeur de la force de travail - La reproduction du rapport de production capitaliste
Les différents types de plus-values
Taux de plus-value et plus-value absolue - La plus-value relative - La plus-value extra
La contradiction entre forces productives et rapports de production
De la non-correspondance à la contradiction - Le rejet de la détermination simple - Le débat moderne sur la détermination
II / Vers une sociologie du travail
La place du travail dans l’humanité
Travail et dialectique - La domination de l’homme sur la nature
Division du travail et coopération
La division sociale du travail - La coopération - La division technique du travail - Actualité de Marx : critique du taylorisme
Le changement technique : du machinisme à l’automatisation
Marx et la « révolution de l’intelligence » - La neutralité des techniques - Mécanisation, automatisation et exclusion de la force de travail - L’intensification du travail
III / Classes sociales, État et lutte des classes
Classes et rapports de classes

Définition des classes sociales - Sept classes et fractions de classes - Polarisation et paupérisation - La lutte universelle du prolétariat
L’État chez Marx
L’État de la domination d’une classe - Le dépérissement de l’État - La dictature du prolétariat -
L’État dans la révolution

Histoire et luttes des classes
La vision marxienne du communisme - L’approche téléologique de Marx
IV / Idéologie et sociologie de la connaissance
L’idéologie
La problématique de l’idéologie dominante - De la « fausse conscience » au relativisme -
L’idéologie « interpelle les individus en sujets » - L’aliénation - Deux renversements dialectiques - De l’« aliénation » à la « jouissance »

Sociologie et dialectique matérialiste
La production sociale des connaissances - La praxis - Le concret pensé - Le matérialisme dialectique - Des contradictions àn termes
V / Les marxistes contemporains face aux classes sociales et à l’État
Une théorie moderne des classes sociales
La polarisation sociale aujourd’hui - La « moyennisation » de la société
Les marxistes et l’État
Critique de la conception instrumentaliste de l’État - Pouvoir et appareil d’État - Les appareils idéologiques d’État
Conclusion / Marx, le retour ?
Repères bibliographiques.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites