Sociologie de Lille

COLLECTIF DEGEYTER

À Lille, le récit d’une agglomération reconvertie en métropole tertiaire, culturelle et créative semble avoir chassé les fantômes de la crise économique. Mais, cinquante ans après le début de sa désindustrialisation et sans nier les dynamiques économiques et culturelles nouvelles, la « bifurcation tertiaire » est loin d’avoir tenu ses promesses.
Lille est aujourd’hui la grande agglomération régionale la plus ségrégée de France. Les politiques publiques nationales et locales se sont révélées impuissantes à réduire les inégalités sociospatiales héritées du développement industriel et à contrecarrer un chômage persistant. La reconversion tertiaire s’est accompagnée d’une précarisation accrue du marché du travail et de ségrégations renouvelées, tant sur le plan résidentiel que scolaire.
Cet ouvrage rend compte de ces transformations, indissociablement politiques, économiques et sociales, qui font de l’agglomération lilloise un site privilégié pour comprendre les dynamiques inégalitaires des villes contemporaines.

Version papier : 10 €
Version numérique : 4,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°692
Parution : juin 2017
ISBN : 9782707189233
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm
ISBN numérique : 9782707196873

COLLECTIF DEGEYTER

Le collectif Degeyter est composé de neuf enseignants-chercheurs sociologues, politistes et géographes des universités Lille 1, Lille 2, Lille 3 et Paris-Est-MLV : Antonio Delfini, Fabien Desage, Fabien Eloire, Remi Lefebvre, Yoan Miot, Frédéric Poulard, Stéphanie Pryen, Juliette Verdière et Cécile Vignal (coord.).

Table des matières

Introduction
I / De la ville industrielle aux reconversions tertiaires

Une ville habitée par les ouvriers
L’explosion de la production textile - La condition ouvrière - Les travailleurs migrants
Une ville façonnée par la bourgeoisie
Les « maîtres du Nord » - Lille, ville « haussmannienne » ? - Les industriels et le logement ouvrier
Une ville remodelée par la reconversion
Restructuration textile et conséquences sociales - Le pari de la tertiarisation
II / La métropolisation comme salut ?
Conjurer la crise par la réforme du gouvernement local : aux origines de la « métropole du Nord »
Une pensée d’État - Une réappropriation rapide par les élus locaux et le patronat
De quoi la métropolisation est-elle le nom ?
L’attractivité et le rayonnement comme nouveaux mantras - L’approfondissement du consensus communautaire : l’union fait la force, mais la force de qui ? - Atténuer les coûts sociaux du projet de métropolisation : de la Ville renouvelée aux politiques de peuplement
III / Sous la métropole, une ville populaire et inégalitaire
Les réalités contrastées de l’emploi et du chômage
Une reconversion tertiaire en trompe-l’œil - La face cachée de la tertiarisation - Le chômage lillois ou la restructuration permanente
Une agglomération populaire, marquée par la ségrégation sociospatiale
La résistance des classes populaires face au rattrapage des cadres ? - Gentrification à la lilloise
Vie quotidienne des classes populaires précarisées
Discriminations et racialisation de la question sociale - La pauvreté comme quotidien
IV / Des jeunesses confrontées à un espace scolaire segmenté
Le poids de l’enseignement privé : catholicisme patronal et encadrement du monde ouvrier
La formation des enfants de la bourgeoisie patronale - Former les ouvriers
Réussite scolaire différenciée et polarisation sociale des établissements scolaires lillois
Une ségrégation scolaire qui accentue la ségrégation sociale - Une mise en concurrence des établissements scolaires transversale aux secteurs public et privé
Lille et ses étudiants
L’enseignement supérieur dans l’agglomération lilloise - La géographie lilloise des étudiants - Trouver un emploi ou la reproduction des inégalités
V / Un bastion socialiste ?
Le modèle historique du socialisme municipal
Une terre de guesdisme - La modernisation de l’hégémonie socialiste dans les années 1970 - Fragilités du bastion
L’érosion électorale du bastion
La montée de l’abstention - La faiblesse des rivaux à gauche et à droite du PS
La rétraction du milieu partisan socialiste
L’érosion de la base militante - Les réseaux participatifs et associatifs - L’équation personnelle de Martine Aubry
VI / La culture, entre fiction politique et nouveau mythe urbain
L’avènement d’une politique artistique événementielle
Impulsion patronale et leadership politique - Les ingrédients du consensus - Pérennisation de l’événement et désolidarisation territoriale
Par-delà la fête, les controverses
Le paradigme participatif en question - La culture, cheval de Troie de la gentrification ?
Conclusion
Repères bibliographiques.