Économie de la qualité

Bénédicte COESTIER, Stéphan MARETTE

Est-il possible de définir et de mesurer la qualité des produits et des services ? Que recouvre la notion de confiance ? Quel crédit accorder à la communication des firmes et des administrations sur la qualité de leurs produits et services ? La concurrence favorise-t-elle l’amélioration de la qualité ? La gratuité des services publics est-elle compatible avec une exigence de qualité au service du contribuable ? À quoi servent l’autorégulation, les standards de qualité minimale ou la responsabilité civile ? Avec l’accroissement de la richesse, l’intensification de la concurrence et l’organisation de la production en réseaux, la prise en compte de la qualité dans tous les domaines de l’économie est devenue une nécessité. Cet ouvrage tente de clarifier les liens entre organisation de l’activité économique et qualité, aussi bien dans le secteur privé que dans le secteur public.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°390
Parution : juillet 2004
ISBN : 9782707141446
Nb de pages : 128
Dimensions : 110 * 180 mm
Façonnage : Broché

Bénédicte COESTIER

Bénédicte Coestier, économiste, est maître de conférences à l'université de Paris-X-Nanterre. Elle poursuit des recherches sur les politiques de la qualité au sein du laboratoire THEMA (Paris-X-Nanterre).

Stéphan MARETTE

Stéphan Marette est économiste à l'Institut national de recherche agronomique. il conduit des travaux sur la réglementation publique au sein de l'UMR d'économie publique INRA-INAPG.

Table des matières

Introduction - I / les différentes facettes de la qualité - 1. Le rôle clé des caractéristiques - Des biens homogènes aux biens différenciés - Différenciation horizontale et/ou verticale - La qualité, une caractéristique verticale ? - Description selon les caractéristiques - Conditions de production - La classification des biens (ou caractéristiques) selon l’information disponible - 2. Méthodes d'évaluation de la disposition à payer pour la qualité - L’évaluation contingente - L'économie expérimentale - 3. L’importance de l’environnement des consommateurs - Cascade informationnelle et phénomènes de mode - La dimension sociale et historique de la qualité - Le rôle de la coordination des acteurs - II / Quelle corréation entre la qualité et le prix ? - 1. Le coût de la qualité - De l’importance de la nature des coûts - Une corrélation positive entre prix et qualité - 2. L’intérêt de la qualité pour les entreprises - Une diversité des produits limitée en situation de concurrence imparfaite - Le choix du niveau de qualité affecté par la structure de marché - La qualité en tant qu’innovation de produit - La qualité totale : de la qualité des produits à la qualité de l’organisation - 3. L’information imparfaite des consommateurs et ses conséquences - La diversité des qualités menacée - Plusieurs prix égalisant l’offre et la demande - L’importance de l’hypothèse d’anticipations rationnelles - III / Les démarches qualité des consommateurs et des entreprises - 1. Des consommateurs à l’affût de l’information - S’informer peut être coûteux - La presse de consommation et les guides - Le recours aux intermédiaires : le cas des services financiers - 2. Les stratégies de différenciation et de signal des vendeurs - Une prime informationnelle pour la qualité - L’engagement de dépenses pour signaler la qualité - 3. Le cas des caracterisitiques de confiance - L’intermédiation potentiellement efficace - IV / L’autorégulation -1. Les enjeux de l’autorégulation - Pouvoir de marché versus meilleure gestion de la qualité - Règles volontaires ou obligatoires - 2. Une démarche collective volontaire : la certification et les labels - Différents types de labels - Labelliser pour informer sur la différenciation - 3. Les règles « privées » obligatoires sont-elles la panacée ? - L’autorégulation des professions est-elle une garantie de qualité ? - Les limites de l’autorégulation : les comportements opportunistes - V / Services publics : les conséquences de l'absence de prix - 1. Services collectifs et qualité - La contribution des classements internationaux -La typologie des services collectifs - Les diverses modalités de financement des services collectifs - 2. La régulation des services de club - L’arbitrage quantité-qualité pour les services de club - 3. Les problèmes soulevés par la « gratuité » pour les usagers - Organisation et égalité d'accès - Des prix indirects tels que le coût de l’immobilier - Les incitations en l'absence de prix - 4. Favoriser la concurrence si cela est souhaitable et possible - Mise en concurrence d’une offre publique et privée versus amélioration interne du système public - Les concessions et l'équilibre entre le privé et le public - 5. Les externalités - La circulation dans les villes - VI / Les politiques publiques assurant la qualité -1. Le choix des instruments - Les outils de gestion publique - L'analyse coûts/bénéfices - Droit commun anglo-saxon ou droit civil - 2. Standards et/ou politique d'information - La détermination des standards ou de l'information à révéler - Des standards critiquables et des contrôles insuffisants - Qui devrait payer les contrôles ? - 3. L’indemnisation en cas d'accident - La sécurité des produits et la responsabilité civile - Au-delà de la responsabilité civile - Conclusion - Repères bibliographiques.

Droits étrangers

Quality economy




Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com