Économie des données personnelles et de la vie privée

Fabrice ROCHELANDET

Les technologies de l'information et de la communication ont permis de réduire considérablement les coûts de collecte et de traitement des données personnelles. Certains estiment qu'Internet, la biométrie, la géolocalisation ou encore les puces RFID menacent nos vies privées à un niveau jamais atteint jusqu'à présent : surveillance, usurpation d'identité, invasion du marketing en ligne, etc. D'autres soulignent les bienfaits de l'exploitation des données personnelles ouvrant des perspectives nouvelles : personnalisation des services, marketing mieux ciblé, services de mobilité... et contribuant à la croissance économique.
Cet ouvrage a pour ambition d'éclairer ce débat actuel, obscurci par des enjeux industriels et partisans. En s'appuyant sur de nombreux exemples, il dresse un état des lieux de la réflexion économique sur les conséquences de l'exploitation des données personnelles sur la vie privée et le bien-être des individus. Il propose une évaluation des solutions institutionnelles visant à réguler ces évolutions, de l'autorégulation à l'octroi de droits de propriété aux individus sur leurs données personnelles.
Cette synthèse s'adresse donc aux économistes et aux juristes, mais plus généralement à tous ceux qui sont passionnés par ce débat sociétal majeur.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°546
Parution : mars 2010
ISBN : 9782707157652
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm
Façonnage : Broché

Fabrice ROCHELANDET

Fabrice Rochelandet est maître de conférences en économie à l’université Paris-Sud et membre du laboratoire ADIS. Il effectue des recherches en économie industrielle et en économie du droit sur l’économie numérique et l’articulation entre le changement technologique, les règles juridiques et les usages des TIC. Il a effectué une thèse sur l’économie du droit d’auteur et publié différents travaux sur ce thème, ainsi que sur les pratiques culturelles, l’industrie audiovisuelle et les usages de l’Internet.

Extraits presse

« La théorie économique considère les données personnelles comme des biens particuliers dont l'exploitation affecte la vie privée. le débat pour savoir où commence et où s'arrête la vie privée ne soulève pas seulement la question des libertés individuelles, mais comporte aussi des enjeux économiques colossaux. Internet, la biométrie, la géolocalisation, la multiplication des puces électroniques suscitent la plupart des espoirs et des craintes concernant le futur: espoir d'une économie numérique qui prendrait la relève d'une économie traditionnelle à bout de souffle, et crainte que l'individu ne devienne qu'une donnée numérique monnayable. Un questionnement qui nous dépasse et qui pourtant nous concerne. »
ENTREPRISE ET CARRIÈRES

PRESSE

 

Vidéos


lundi 28 janvier 2013
Fabrice Rochelandet - conomie des donnes personnelles et de la vie prive aux ditions La Decouverte


 

Table des matières

Introduction
I / Définition : vie privée et données personnelles

La vie privée, une notion à géométrie humaine variable
Trois dimensions principales : le secret, la quiétude et l’autonomie
Les données personnelles, une forme particulière de données individuelles
Une classification des données personnelles - Les modes de collecte et d’exploitation des données personnelles - Les modes de protection des données personnelles
II / Quelles justifications à la vie privée ?
Les justifications traditionnelles
Vie privée et autonomie individuelle - Intimité, paix sociale et réseaux relationnels
Le débat autour de la protection légale de la vie privée
La défense du droit de privacy - Les critiques du droit de privacy
Le débat sur la privacy en économie : l’école de Chicago et ses critiques
L’école de Chicago : la privacy comme dissimulation et source d’inefficience Les critiques adressées à l’encontre de l’école de Chicago
III / Exploitation des données personnelles, vie privée et externalités
Les données personnelles, des biens informationnels spécifiques
Des caractéristiques de biens collectifs - Des défaillances de marché ?
Externalités directes et atteintes à la vie privée
Des externalités négatives ou… positives - Les messages publicitaires non sollicités - D’autres exemples d’externalités directes négatives
Les externalités conséquentielles
La discrimination par les prix et l’impact ambigu de la privacy - Les données personnelles comme ressources « productives » : la personnalisation des produits
IV / Les comportements en matière de vie privée sont-ils rationnels ?
Autonomie et préservation de l’identité
Autonomie et identité sociale - Gérer son identité sociale
La surexposition de soi sur les réseaux numériques
Disposition à payer versus disposition à révéler - Une faible incitation des individus à se protéger mais une forte propension à s’exposer
V / Réglementation, co-régulation ou laisser-faire : une approche comparative
Les solutions institutionnelles existantes
Marché ou gouvernement : quelle solution optimale ? - Les solutions intermédiaires
L’attribution de droits de propriété aux individus : une opportunité ?
Trois points de vue distincts sur l’attribution de droits de propriété - L’organisation d’un marché de données personnelles - Les limites de l’approche par les droits de propriété
Concevoir une réglementation optimale à l’heure d’Internet
L’étendue optimale de la privacy - Caveat emptor, labels ou normes réglementaires ? - Comportements opportunistes et rôle des normes réglementaires
Conclusion
Repères bibliographiques
Ressources en ligne.

Droits étrangers

ECONOMICS OF PERSONAL DATA AND PRIVATE LIFE




Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com